La Présidente et la Directrice de l’Udaf de Loire-Atlantique ont rencontré le Commissaire à la lutte contre la Pauvreté auprès du Préfet pour les Pays de la Loire

La Présidente, la Directrice de l'Udaf Loire-Atlantique avec le nouveau Commissaire à la lutte contre la Pauvreté auprès du Préfet pour les Pays de la Loire

Lundi 18 septembre, la Présidente, Marie-Josée Balducchi et la Directrice Générale, Nathalie Payelle ont reçu Monsieur François GAUTIER, nouveau Commissaire à la lutte contre la Pauvreté auprès du Préfet pour les Pays de la Loire. Monsieur François GAUTIER a tout d’abord fait état des grandes orientations du « Pacte des solidarités » pour lutter contre la pauvreté et des 4 axes prioritaires qui sont retenus, à savoir la prévention dès la petite enfance, le retour à l’emploi, la lutte contre la grande pauvreté et la transition écologique solidaire. L’année 2023, étant une année de transition, doit permettre de réaliser un état des lieux afin de déterminer les pistes d’actions pour l’élaboration des futurs pactes locaux des solidarités. Le nouveau cadre de contractualisation entre l’Etat et les collectivités concernera la période 2024/2027.

Au cours de cette rencontre, Marie-Josée Balducchi a alerté le Commissaire sur la précarisation des familles en raison de l’inflation et de la hausse des prix de l’énergie. De ce fait, des familles épargnées par le passé, ont basculé dans la précarité. Elle a souligné que les jeunes plus particulièrement se retrouvent en grandes difficultés financières.

Marie-Josée Balducchi a présenté les services d’accompagnement de l’Udaf et les actions innovantes qui sont mises en place pour prévenir et lutter contre le non-recours et la précarité avec les permanences de Conseil Budgétaire, le Bus d’accès aux droits et au numérique ou encore de dispositif AJIL pour les jeunes 18/25 ans issus de l’aide sociale à l’enfance.

Pour accompagner au plus près ce public, l’Udaf privilégie la démarche « d’aller vers » et le contact humain avec le recrutement de professionnels. Si ce type d’initiative bénéficie toujours d’un soutien financier pour son lancement, Nathalie PAYELLE a souligné que des financements pérennes sont difficiles à mobiliser alors qu’ils sont indispensables pour assurer la continuité et la stabilité des services.

Monsieur François GAUTIER s’est dit très intéressé par ces actions en faveur de l’accès aux droits et des jeunes et nous a assuré de sa disponibilité pour permettre d’inscrire ces activités dans la durée.