Service

Le personnel de l’Udaf se mobilise et réclame un SÉGUR pour Tous !

Les salariés des associations tutélaires de la région se sont rassemblés ce jeudi 13 octobre pour demander à ce que la revalorisation salariale accordée par le SÉGUR soit applicable pour tous les salariés des services d’Accompagnement et de Protection Judiciaire des Majeurs.

Les salariés des associations tutélaires de la région se sont rassemblés ce jeudi 13 octobre devant la Direction Régionale de l’Economie, de l’Emploi et des Solidarités (DREETS) pour demander l’application de la revalorisation salariale accordée dans le cadre du SÉGUR pour tous les salariés des services d’Accompagnement et de Protection Judiciaire des Majeurs.

Depuis l’annonce en février 2022 de la revalorisation salariale, seuls certains travailleurs sociaux et médico-sociaux exerçant des missions auprès des publics vulnérables sont concernés par celle-ci.

C’est pourquoi, l’ensemble des associations tutélaires des Pays de La Loire s’est concerté pour demander la revalorisation salariale pour TOUS quel que soit le métier et la fonction.
En effet, les mandataires et travailleurs sociaux ne peuvent exercer leurs missions sans la collaboration
des assistants, chargés d’accueil et des services supports (service de comptabilité, service courrier,
service informatique, service RH, conseiller patrimonial…).

Une distinction dans l’attribution de la revalorisation salariale est vécue comme une discrimination,
un manque de reconnaissance. Cela entraîne des inégalités, une division au sein des équipes et des
structures.

Par ailleurs, la revalorisation des salaires exclut principalement les salariés les moins rémunérés qui
subissent ainsi une baisse de leur pouvoir d’achat compte tenu de l’augmentation du coût de la vie.
Le manque d’attractivité des salaires génère des difficultés de recrutement, et un turn-over important
sur tous les postes, ce qui a pour conséquence d’augmenter une charge de travail déjà très dense.
Le budget global des structures est contraint. Il ne permet pas le recrutement de salariés à la hauteur
de la nécessité des services. Il n’apporte pas de réponse à cette injustice engendrée par cette
revalorisation salariale attribuée aujourd’hui à une catégorie professionnelle.

Il est à noter que pendant la crise sanitaire, la mobilisation a été collective sans aucune distinction
entre métiers, ce qui renforce ce sentiment d’injustice et de non reconnaissance.

Bien que la Direction de l’Udaf de Loire-Atlantique ait déjà interpellé le financeur sur ce sujet, la Présidente de l’Udaf de Loire-Atlantique, ainsi que la Directrice Générale ont souhaité soutenir la mobilisation des salariés en s’associant à cette mobilisation.

Une délégation de 4 représentants des personnels a été reçue par la Direction de la DREETS pour demander à régulariser cette situation en étendant la revalorisation de 183 € nets mensuels à TOUS les salariés pour ne pas laisser la moitié du personnel des associations tutélaires de côté.

Manifestation des salariés des assocuations tutélaires pour demander le Ségur pour tous
Les salariés des associations tutélaires en chemin vers la Direction Régionale de l’Economie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités

Dans la même catégorie